Justice, Paix, Intégrité<br /> de la Création
Justice, Paix, Intégrité<br /> de la Création
Justice, Paix, Intégrité<br /> de la Création
Justice, Paix, Intégrité<br /> de la Création
Justice, Paix, Intégrité<br /> de la Création

Produire sur le territoire pour le territoire

Gottolengo, Brescia 10.10.2017 Zacco Chiara Translation of: Jpici-jp.org

Gottolengo est un village d'environ 5 000 habitants au sud de la ville de Brescia (Lombardie-Italie). Cette année encore, du 8 au 10 septembre, on y a célébré le Festival des pommes de terre et des arômes. C'était la 15ème édition d'un événement qui représente de plus en plus le territoire et la communauté, en offrant la « vitrine » d'une manière d'être et de faire qui s'inscrit dans la perspective des Objectifs du Développement Durable.

Entremêlés à d’agréables moments de convivialité et de joie offerts par les traditions agroalimentaires de la région, une exposition-marché a permis aux cultivateurs et producteurs de vendre leurs produits ; le tout au milieu d'événements allant de spectacles de cuisine et de concours culinaires au déjeuner et au diner sur place avec la dégustation des plats typiques : les boulettes de pommes de terre, les tranches de salami et l'incontournable brochette « Brescia ».

Le Festival est devenu une exposition de l'excellence agroalimentaire de la région, mais aussi quelque chose de plus : c'est une « protection » en vue de valoriser le patrimoine territorial, culturel et rural des ressources et des richesses liées aux terres agricoles. Le projet consiste à promouvoir un développement local durable grâce à l'organisation de l'offre et de la demande de produits agroalimentaires : la consommation de la communauté repose donc sur le « lien » avec la chaîne d'alimentation territoriale qui valorise les productions typiques et particulières, en garantissant la santé des aliments, le bien-être collectif et la protection de l'environnement.

La municipalité de Gottolengo devient ainsi un exemple d'excellence pour l'alimentation, un secteur qui a toujours distingué les produits agroalimentaires italiens. En raccourcissant la chaîne de production, la gestion des produits est également améliorée et optimisée, et le marché, en tant que point de rencontre, devient le centre de la production : cela garantit aux producteurs (soit de matières premières que de produits transformés) de travailler à l'abri d'un marché devenu trop global, qui risque à cause de cela, d'appauvrir la mémoire historique locale. En perspective future, la chaîne de production, composée d'entreprises locales, garantira des produits de qualité qui répondent aux exigences des consommateurs, car la méthode de production tend à être organique et enracinée dans un contexte éthico-social qui valorise des résultats sans utiliser des fertilisants de synthèse chimique. Il est essentiel de produire sur le territoire pour le territoire afin que toute la communauté puisse bénéficier d'une chaine de production biologique et localement enracinée en termes de travail, des produits alimentaires (naturels ou transformés), respectueux de l'environnement, biologiques et de haute qualité.

Conformément à cet idéal envisagé pour l'avenir et dans le but de promouvoir le territoire, cette année a démarré le projet La chaîne du pain Gottolengo, dont les premiers résultats ont été exposés pendant le Festival. Le projet du « Pain Gottolengo », vise à ouvrir aux agriculteurs locaux des nouveaux marchés et des nouvelles méthodes de production ; il offre la possibilité d'offrir une production biologique aux entreprises de transformation déjà présentes sur le territoire ; il favorise les produits agricoles transformés sur place et mis sur le marché en tant que produits biologiques liés au territoire. Le « Pain Gottolengo » a pu ainsi obtenir une certification de produit de qualité. La prééminence de cette nouvelle initiative - une nouvelle façon de produire saine et authentique - est soutenue par la qualité organique du sol de Gottolengo et de ses environs et utilise la transformation progressive des fermes adhérant au projet. Toutes les opérations, depuis le semis et la phase de labour et de culture, jusqu'à la récolte, le nettoyage et le criblage des récoltes, le broyage et la cuisson du pain sont effectués par des entreprises du village et, par conséquent, permettent d'atteindre l'idéal de la production et de la consommation à zéro kilomètre.

Comme semence a été choisi le grain Gentilrosso, une variété ancienne et particulière de grain qui permet une pâte tendre et qui présente des caractéristiques nutritionnelles et organoleptiques uniques. Ces caractéristiques se perdent généralement au long des innombrables sélections génétiques et croisements que les multinationales font depuis les cinquante dernières années. Ce n'est pas le cas pour le Gentilrosso utilisé dans le projet « Pain Gottolengo », car on a réussi à récupérer la graine originelle et sa culture s'est effectuée sans l'utilisation d'engrais synthétiques et surtout sans herbicides et anticryptogamiques.

Le retour au territoire pour le territoire est, pour l'instant, au-delà des rhétoriques de mode, la seule garantie que les aspirations majeures pour un progrès durable peuvent atteindre leurs objectifs.

Laisser un commentaire